Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 Oct

FONDATiON LOUiS VUiTTON, UN GéNiE D'ARCHiTETURE

Publié par By UGO  - Catégories :  #photographie, #vuitton Louis LVMH GERRY

https://www.facebook.com/ugoartistphotographer

https://www.facebook.com/ugoartistphotographer

https://www.facebook.com/ugoartistphotographer
https://www.facebook.com/ugoartistphotographer

https://www.facebook.com/ugoartistphotographer

https://www.facebook.com/ugoartistphotographer
https://www.facebook.com/ugoartistphotographerhttps://www.facebook.com/ugoartistphotographer

https://www.facebook.com/ugoartistphotographer

La Fondation Louis Vuitton imaginée par Bernard Arnault (LVMH) est un lieu dédié à l'art contemporain, érigé par l'architecte Frank Gehry dans le jardin d'acclimatation du Bois de Boulogne (Paris). Faiseur de rêve, il a imagine un batîment unique, emblematique et audacieux...

D'une esquisse initiale crayonnée sur la page blanche d’un carnet, au nuage transparent posé à la lisière du Jardin d’Acclimatation dans le Bois de Boulogne, Frank Gehry n’a eu de cesse que de « concevoir à Paris un vaisseau magnifique qui symbolise la vocation culturelle de la France ».Respectueux d’une histoire ancrée dans la culture française du XIXe, Frank Gehry ose les prouesses technologiques du XXIe siècle, ouvrant la voie à des innovations fondatrices. Derrière ces ailes de géant, de formidables prouesses technologiques. Les douze voiles translucides qui ­enveloppent le corps de la bête bouleversent les principes de l’architecture. Le bâtiment mesure 40 mètres de haut pour 11.700 m2. Les plans d'eau du bois de Boulogne se prolongent jusqu'aux pieds de la Fondation qui s'y reflète comme un navire. Des 3 600 panneaux qui les composent, pas un n’est identique. A chacun ses courbures pour donner à la construction l’impression d’élancement exigée par Frank Gehry. Une ­performance réalisée grâ­ce à un logiciel inspiré de l’industrie aéronautique Dassault et à un four hyper-innovant. « Nous avons discuté des heures concernant la sérigraphie appliquée sur chaque panneau de verre, ce qui déterminait leur coefficient de réflexion, et donc de lumière », explique Bernard Arnault. Tantôt gris, tantôt bleu, la couleur de l’« oiseau » varie avec les heures et l’état du ciel. Le corps déstructuré du bâtiment offre onze galeries dédiées aux collections

 

https://www.facebook.com/ugoartistphotographerhttps://www.facebook.com/ugoartistphotographer
https://www.facebook.com/ugoartistphotographer
https://www.facebook.com/ugoartistphotographerhttps://www.facebook.com/ugoartistphotographer

https://www.facebook.com/ugoartistphotographer

photos externesphotos externes
photos externesphotos externes
photos externesphotos externes

photos externes

photos externes
photos externes
photos externes
photos externes
photos externes
photos externes

photos externes

Commenter cet article

Archives

À propos

PHOTOGRAPHIE