Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 Feb

LA VIOLENCE A L'éCOLE...UN PROBLèME GRAVE DE SOCIéTé.

Publié par By UGO

       photo-20sans-20violence.JPG h-3-1376121-1231343635.jpg

La France possède le triste record de suicide des jeunes. Le mal-être est croissant chez ces jeunes qui réclament des valeurs et des repères à une société peu capable de lui en donner, car trop relativiste pour se croire autorisée à les transmettre. A chaque jeune de se construire ses propres valeurs, dit-on.

Les délinquants sont de plus en plus jeunes. Des enfants peuvent montrer des comportements très violents dès l'âge de 10 ans.

fight_0.jpgDans plusieurs pays européens, dont la France, un phénomène prend de l'ampleur d'année en année : celui de la violence dans les établissements scolaires. Cette violence recouvre différentes formes : dégradation volontaire du matériel, rackets entre élèves ( certains élèves obligent des plus jeunes, sous la menace, à leur donner leurs affaires, leur argent de poche, etc.), trafics en tous genres, et de plus en plus de, tentatives d'intimidation, voire agressions contre des enseignants ou des membres de l'administration. 
 Tout mal-être produit une forme de violence. Violence contre soi-même et c'est le suicide, violence contre les autres et c'est la délinquance. Le plus inquiétant est que d'une part, cette forme de violence autrefois restreinte à quelques établissements réputés difficiles, tend à s'étendre et à faire tâche d'huile et que d'autre part, elle concerne essentiellement les collèges, c'est-à-dire des pré-adolescents (tranche d'âge : de 12 à 15 ans ).


violence_3.jpgEyedea_ga681923_01.jpg

 

       Premièrement, dans notre société on peut noter une nette dégradation des liens familiaux : séparation, divorces, démission des parents,... laissent souvent les enfants livrés à eux-mêmes. Combien d'enfants rentrant chez eux après l'école trouvent la maison vide, les parents n'étant pas revenus de leur travail ?

     Deuxièmement, l'avenir des jeunes (emploi, place dans la société, etc.) apparaît sombre. Le chômage bat des records et la situation ne semble qu'empirer , la majorité des adolescents ne perçoivent plus la nécessité de faire des études qui ne débouchent sur rien. De plus, l'image de l'enseignant s'est dégradée dans la société. l'éducateur n'a plus le prestige d'autrefois aux yeux des parents. L'âge de la pré-adolescence, on le sait, est un âge où la personnalité de l'individu se forge "contre" , c'est-à-dire à partir d'un comportement de refus  de ce qui est proposé par le monde adulte.
On pourrait rajouter à cela, toute la violence qui entoure la vie de nos jeunes, au travers de la télévision, des jeux vidéos, des magazines, de la drogue et de l'alcool...

calb18654ado_tue_parent_jpg.jpg

L' école focalise sur elle l'expression du déséquilibre psychologique que connaît l'adolescent. Elle lui est un espace contraignant, avec ses horaires, ses réglements. Les éducateurs symbolisent, pour eux, les acteurs de la répression de leurs élans. Ils n'apportent pas de solution concrète à leur malaise, ni n'apaisent leurs angoisses et leur mal-être.

 

Platon disait : "Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent pas compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus au-dessus d'eux l'autorité de rien ni de personne, alors c'est là (...) le début de la tyrannie"

Preuve que le phénomène n'est pas nouveau. Mais preuve aussi que le laxisme avec les jeunes est le plus grand tort qu'on puisse leur faire. Les jeunes ont besoin d'autorité.

 




898155366
A LIRE :
violence.JPG bY uGO





 

Commenter cet article

Archives

À propos

PHOTOGRAPHIE