Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
08 Mar

LE DéBAT SUR L'EUTHANASiE ENCORE UNE FOiS RELANCé...

Publié par By UGO

3202932.jpgUne campagne choc destinée à interpeller certains candidats à l’élection présidentielle pour instaurer l’euthanasie, a été diffusée il y a 5 jours  dans Les Inrocks. Il montre Nicolas Sarkozy, Francois Bayrou et Marine Le Pen sur un lit d’hôpital pour simuler un patient en fin de vie. Ce photomontage est assorti d’un slogan : «M. le candidat, doit-on vous mettre dans une telle position pour faire évoluer la vôtre sur l’euthanasie ?»

Est-ce pur hasard que l'association ait choisie trois personnalités de droite?

En France, le débat sur l’euthanasie avait été relancé par l’affaire du médecin de Bayonne, qui avait  été mis en examen le 12 août pour 3202926.jpgempoisonnement après l’identification de 4 décès suspects. « Il a voulu, a dit son avocat, abréger les souffrances de personnes âgées en fin de vie ». Le médecin encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Depuis la révélation de l’affaire, les réactions se multiplient. Il est important de rappeler que l'église est formellement opposée à cet acte ce qui pose des problèmes de conscience à certains pays très catholiques comme le nôtre.

On peut tous estimer qu'on à tous droit à une mort digne, alors pourquoi ceux qui souffrent de maladie incurable tel que Vincent Humbert, ou lepen.pngencore Sue Rodriguez devraient souffrir!!!?? L'euthanasie pourrait permettre aux personnes souffrantes d'avoir leur vie en main de pouvoir choisir la suite des évènements en quelque sorte. Mais pour cela il faut légaliser cet acte. Je parle surtout de l'euthanasie active qui donne la mort directement alors que l'euthanasie passive qui consiste en l'arrêt de tout traitement, donc qui pourrait engendrer des souffrances!...

Une question s'impose : " Ces patients souffrants en fin de vie sont-ils assez  indépendants de leurs actes et de leurs pensées pour faire un choix entre la vie et la mort?"

 

C'est effectivement un problème très complexe, comme l'a été jadis le débat sur la peine de mort.

La législation française n'autorise pas l'euthanasie, et l'assimile à l'assassinat, mais par ailleurs le Code de déontologie médicale condamne l'acharnement thérapeutique. Entre ces deux voies, la question des modalités d’accompagnement en fin de vie ou lors des maladies incurables fait l’objet d’un vif débat social.
L'euthanasie proprement dite consiste en l'acte d'un tiers qui met délibérément fin à la vie d'une personne dans l'intention de mettre un terme à une situation jugée insupportable.
L'application stricte de la loi amène à qualifier l'euthanasie d'homicide volontaire, d'assassinat
ou de non assistance à personne en danger. Mais les juridictions qui sont rarement saisies en la matière font preuve, lorsqu'elles condamnent, de la plus grande indulgence.

 

 

bY uGO

Commenter cet article

Archives

À propos

PHOTOGRAPHIE