Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
03 Jul

BAHIA BAKARI, rescapée du crash des comores, MIRACLE OU DESTIN?

Publié par UGO RICHARD


 Son père a rapporté le récit du sauvetage de la seule rescapée du crash. "Je n'aurais jamais pensé qu'elle allait s'en sortir comme ça."

Une frêle adolescente de 13 ans, Bahia Bakari, fait figure de miraculée sauvée des eaux et de l’épuisement, seule rescapée pour l’heure du crash de l’Airbus A310 de la compagnie Yemenia au large des côtes comoriennes.

 Unique survivante sur les 153 passagers et membres d’équipage de l’Airbus, elle est sortie légèrement blessée de l’accident, victime d’une fracture de la clavicule et de brûlures au genou après avoir passé plusieurs heures dans l’eau, agrippée à un débris de l’appareil.

  "Elle n’a rien senti, elle s’est trouvée dans l’eau et elle a entendu des gens parler. Elle ne voyait personne dans la nuit. Elle est restée accrochée à je ne sais pas quoi. Elle m’a dit qu’on l’avait éjectée. A partir de là, elle s’est trouvée à côté de l’avion, elle n’était pas à l’intérieur", a relaté son père Kassim Bakari sur la radio RTL.

 

La suite, c’est l’un des sauveteurs de l’adolescente qui la raconte :  "On a essayé de jeter la bouée; elle n’a pas pu prendre la bouée; j’ai dû sauter pour la récupérer. Elle tremble, elle tremble. On lui a mis quatre draps, on lui a donné de l’eau chaude et sucrée, on lui a simplement demandé le nom, le village. On va l’emmener à l’hôpital d’urgence", a-t-il témoigné.
D'autres n'ont pas eu cette chance...

        

"C’est une fille très très timide. Je n’aurais jamais pensé qu’elle allait s’en sortir comme ça. Je ne peux pas dire que c’est un miracle, je peux dire que c’est le bon Dieu qui l’a voulu", a estimé son père.


EST CE UN MIRACLE, OU SON DESTIN?
QUELLE éTROITE MARGE EXISTE T-IL entre ces deux phénomènes? 


"Suis-je maître de ma vie ou est-elle prévue d'avance ?

                                               
                  

En religion, le destin est analogue à la providence.
Notre vie est balancée entre Miracles et Destin. Ne parle t-on pas du miracle de la vie lors de chaque naissance. Si notre Destin est juste une succession de Miracles, les miracles feraient donc partie intégrante de notre Destin...

S'il y a destin, cela signifie que des événements ne manqueront pas d'arriver, quoi que nous fassions. Cela veut dire que notre pouvoir d'action sur notre propre vie est limité, que nous sommes impuissants face à certains événements ! Où donc est notre liberté ? Suis-je maître ou non de mes choix de vie ?

Pour Albert Einstein, le grand destin de l'homme est de refuser son destin.
- Nous ne choisissons point. Notre destin choisit. Et la sagesse est de nous montrer dignes de son choix, quel qu'il soit, disait-il.

De façon sûre, il y a un événement dont nous ne pouvons empêcher l'arrivée. C'est un événement universel, auquel nous sommes tous destinés : la mort.
Pour les Stoïciens de l'Antiquité, L'être humain ne peut rien sur les événements, même petits. Nous sommes comme programmés pour une certaine vie, selon une certaine personnalité, en une certaine époque et culture, et les grands événements ne sont que la résultante d'une accumulation d'événements plus petits. Dans cette conception, la liberté de l'homme n'existe pas. Sa responsabilité non plus : quoi qu'il fasse, cela lui est dicté. Dans cette conception aussi, le passé et le présent se confondent en une courbe. Cela s'apparente beaucoup au fatalisme de certains peuples orientaux (Hindous en particulier) : celui qui considère sa condition comme un destin ne fait rien pour la changer. Il attend la mort.

Dans certains courants de philosophie grecque, le destin est un ordre intemporel, impersonnel, une loi des événements, au-dessus de tout, sur lequel même les dieux ne peuvent agir. Tout espoir de lui échapper est vain. La conception grecque de la vie est un drame : la mort attend chaque être humain. Nulle puissance ne peut nous en sauver.

A l'opposé de tous ces courants de pensée, le Dieu de la Bible se présente comme non soumis au temps, maître du temps. Contrairement aux dieux grecs ou orientaux, il peut nous sauver de la mort. Elle n'est pas notre destinée finale, même si elle reste un passage obligé. En effet, il a prouvé que la mort n'était qu'un passage et qu'elle pouvait ouvrir à un bonheur désiré, lorsque Jésus est ressuscité.
Dans un certain sens, il existe cependant un destin pour le chrétien. En effet, à celui qui place sa confiance en Dieu au travers de Jésus-Christ, Dieu promet un avenir où il pourra s'épanouir en fonction de ce qu'il est.

Un miracle est lui, un fait extraordinaire ou surnaturel, attribué à une puissance divine et accompli soit directement, soit par l'intermédiaire d'un serviteur de cette divinité. Les miracles ne sont pas explicablesC'est un fait prodigieux d'ordre surnaturel survenant dans un contexte religieux qui manifeste une intervention spéciale et gratuite de Dieu adressant aux hommes un signe sensible de sa présence dans le monde

Pour le catholicisme, le miracle est l'intervention directe de la puissance de Dieu.


By Ugo

Commenter cet article

UNE FEMME SPIRITUELLE 04/07/2009 09:19

je pense que nous ne sommes pas maitres de certains evenements mais nous pouvons maitriser certaines situations de notre vie et ne pas reproduire nos erreurs....le choix du libre arbitre nous est donne par les divinites ....

moi jai enfin rencontre mon prince....pour moi il existe une alchimie entre nous qui reste inexplicable....je lai cherche....attendu...tt en croyant en mon destin....je savais quun jour il arriverait.....une destinee ecrite sur les plaquettes sanskrites de nos vies...tout cela est bien au dela de notre comprehension humaine...seule une minorite dhumains sur terre peuvent le ressentir et le percevoir...il faut juste croire en son etoile....en son destin et rester dans le bien....tout arrive quand on croit en son destin...

Archives

À propos

PHOTOGRAPHIE bYuGO artist photographer paris